Revenu de base inconditionnel – quelle posture ?

Le peuple suisse vote le 5 juin 2016 sur la mise en place du revenu de base inconditionnel. Si le texte est accepté, quelle serait donc la meilleure posture à adopter pour un investisseur ?

blog -Socialisme_paie tes impotsAu risque de paraître cynique, il me semble que le seul comportement logique en cas d’acceptation serait de prendre avantage de la distorsion qu’une telle mesure ne manquera pas d’engendrer dans l’économie Suisse.

Ainsi, comme déjà exposé dans cet article, il est probable qu’à moyen/long terme, l’introduction du revenu de base inconditionnel induise une augmentation des prix dans certains secteurs. L’immobilier ne manquera pas d’être touché par ce phénomène, puisque les propriétaires adaptent généralement les loyers en fonction des capacités de paiement des locataires.

C’est pourquoi, si le revenu de base est introduit, je me positionnerai dans l’immobilier de rendement. J’utiliserai à cette fin la prise de participations dans des copropriétés immobilières ayant pour but d’acquérir des immeubles loués, afin de profiter de la continuation de la bulle à long terme.

Il est possible d’utiliser des fonds de placements cotés, avec pour avantage, grâce à l’utilisation d’une ligne de crédit sur titres, de bénéficier d’un effet de levier ; il est également possible de passer par du financement participatif pour entrer en nom propre dans une copropriété, en bénéficiant d’un financement hypothécaire et donc également d’un effet de levier. Le rendement net qu’on peut raisonnablement attendre de ce type d’opération en Suisse est de 7% par an dans des opérations peu complexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *