Cash & Cash Flow are Kings

Le plus important dans votre stratégie financière globale est de ne pas manquer de cash. Ne pas manquer de cash passe par une bonne planification des réserves nécessaires (budget) et des revenus constants (cash flow).

Cash-FlowL’importance du liquide est primordiale, car il vous donne une marge de manœuvre et de la liberté. Gardez le cash nécessaire :

  1. Pour ne pas devoir être obligé de vendre un investissement à un moment inopportun ;
  2. Pour pouvoir profiter d’une très bonne opportunité qui se présente à vous.

L’épargne peut être accumulée dans différentes monnaies, c’est-à-dire devises, or, argent, crypto-monnaies. Actuellement, je privilégie les métaux précieux et le bitcoin.

Les flux de trésorerie (cash-flow) sont les revenus que nous générons, qu’ils soient issus d’un travail, de l’investissement, ou d’autres sources telles que brevets. Le premier objectif pour un jeune adulte est de pouvoir payer ses charges au moyen des revenus qu’il génère, et, si possible, épargner le surplus.

En réalité, l’important n’est pas notre richesse (le surplus accumulé, l’épargne) mais la capacité d’autofinancement (les revenus réguliers) qui nous permettent de vivre et financer nos différents besoins.

Au niveau des investissements, l’objectif ultime est de constituer des revenus dépassant la totalité de nos charges. L’important est de générer régulièrement des revenus au moyen des actifs que nous avons accumulés. En fait, c’est l’objectif final : constituer des flux de trésorerie constants pour pouvoir disposer d’argent liquide lorsque vous en avez besoin.

Si les revenus passifs, c’est-à-dire ne nécessitant pas de travail, dépassent vos charges, vous atteignez la liberté financière. A partir de ce moment, vous pouvez vous consacrer à l’allocation de votre capital, respectivement utiliser votre surplus de cash régulièrement acquis pour financer vos projets ou ceux des autres. Quoi de plus intéressant pour une personne curieuse ?

Il est facile de tomber dans la cupidité lorsque, spéculant sur un marché, on fait « fortune ». Il faut toutefois transformer ses gains en revenus réguliers, afin d’éviter de devoir spéculer à vie, ce qui aboutis très probablement à des pertes massives. En outre, plus vieux, nos compétences vont diminuer.

C’est pourquoi, dans votre stratégie d’investissement, il est important de découper les différentes approches en parts :

  • Les investissements à rendement ne nécessitant que peu de travail après avoir été achetés ;
  • L’épargne ou réserves accumulées, en attente d’être investies et ne demandant que peu de travail ;
  • Les spéculations à long terme (start-ups, titres cycliques), demandant un travail plus fourni et une surveillance régulière ;
  • Le swing trading, day trading et scalping, demandant beaucoup de travail, ceci tous les jours. Une précision : en principe, j’utilise le cash à disposition pour trader. Je ne sépare plus le cash pour le trading et l’épargne régulière dans ma stratégie.

Si, dans une de vos spéculations, vous dégagez une plus-value notable, vous vous disciplinerez à garder celle-ci en cash dans une première phase et, dans une optique de rebalancement, achèterez, lorsque cela se présente, un investissement à rendement axé sur des revenus passifs (immobilier de rendement, titres actions à haut dividende).

Cette approche vise l’obtention à terme d’un flux de trésorerie constant ainsi qu’une accumulation d’épargne. Elle évite d’être positionné uniquement dans des spéculations qui sont par définition plus à risque. Cela arrive souvent chez les personnes à faible capital qui souhaitent le faire croître rapidement, et qui se retrouvent tout aussi rapidement sans rien.

Rappelez-vous : l’important est dans le pourcentage de la part, pas dans le nombre de zéros avant la virgule !

Pour visualiser ma stratégie d’investissement, c’est par ici.

Si vous aimez, partagez au moyen des liens ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *