Nxt – Sortez encore plus de la matrice

En explorant le monde des crypto-monnaies, je me suis mis en quête d’identifier un marché permettant d’acquérir des actifs. A la base, je recherchais des cotations d’actions d’entreprises en bitcoin. Ce que j’ai découvert m’a époustouflé !

Mon idée de base était de pouvoir m’émanciper de l’obligation de passer par une banque pour pouvoir acquérir des parts d’entreprise. En effet, la banque représente toujours un risque de contrepartie, certes peu élevé, mais existant. En outre, elle perçoit des frais de garde sur le portefeuille de ses clients.

J’étais également à la recherche d’un moyen pour lever des fonds par le biais des crypto-monnaies. Il me semblait évident que, vu l’absence de contraintes physiques et juridiques, cela nécessiterait un coût dérisoire.

Je suis d’abord tombé sur des marchés centralisés, c’est à dire des projets mis en place par des groupes de personnes gérant des sites sur lesquels il est possible de coter et d’acheter des titres au moyen de bitcoins, à l’instar des bourses que nous connaissons. J’ai constaté qu’un certain nombre de ces entreprises avaient arrêté leur activité après quelques mois. Il y avait donc toujours une contrepartie en qui il fallait faire confiance.

C’est alors que j’ai découvert le système Nxt (dit « next »). Créé en 2014, il s’agit d’une chaine de blocs (blockchain) de seconde génération qui intègre, outre une crypto-monnaie, la possibilité d’échanger un certain nombre de contrats intelligents. Ce qui fait l’originalité de ce système, c’est qu’il intègre une bourse d’actifs cotés.

J’ai ainsi constaté qu’il était possible d’acquérir, par exemple, des parts d’actifs d’une société de multimédia néerlandaise, ou d’une pizzéria en Afrique du Sud. La capitalisation de ce marché est actuellement estimée à une vingtaine de millions de dollars. Nous avons donc à faire à un embryon en développement.

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que Nxt est entièrement décentralisé, à l’instar de Bitcoin. Pas d’entité centrale qui prend des décisions, pas de serveur central nécessaire au fonctionnement du système. En fait, il n’a même pas besoin d’une infrastructure de minage nécessitant des gros serveurs et des frais en augmentation constante, puisque chaque utilisateur possédant des Nxt (la monnaie) sur son adresse participe au minage et reçoit une partie des frais payés par les autres. Ceci engendre des frais dérisoires lorsqu’on effectue des opérations sur le réseau.

Nous avons donc là un système indestructible (à moins d’une explosion nucléaire, et encore), totalement décentralisé, ne coûtant quasi rien, et permettant de coter des projets.

Coter une entreprise coût 1’000 Nxt, soit l’équivalent actuel de 25 euros ! il est possible de déterminer la structure du capital, le nombre de titres, la valeur nominale, tout ceci directement sur la plateforme, sans intermédiaire humain. On émet des titres, et on les vend au marché, qui les achète, ou pas. Si l’émetteur bénéficie d’une bonne réputation et que le projet à financer est crédible, il est donc possible de lever des fonds avec une très grande facilité.

Pas de limitations, pas de règles constituant des barrières à l’entrée, le marché est totalement libre. Bien entendu, tout ceci a attiré un nombre important d’escrocs qui ont levé des fonds et disparu avec, c’est pourquoi ce marché est en train de tendre vers une transparence accrue. On a par exemple un gestionnaire de fonds d’investissement (dans les différentes monnaies cryptographiques) qui publie en temps réel ses positions, son bilan, et donne l’historique de ses trades. Tout ceci est contrôlable en tout temps par le biais des chaines de blocs des différentes monnaies.

Nxt reste actuellement une affaire de « geek ». On devrait voir émerger des services pour faire l’interface avec le commun des mortels. Toutefois, pour une personne ayant l’esprit technique, il s’agit d’une plateforme tout à fait abordable.

Nous assistons à une évolution majeure qui engendrera la mutation des marchés boursiers tels qu’on les connaît, en introduisant plus de transparence. D’ici là, des systèmes comme Nxt, et ses concurrents futurs, constituent une alternative pour sortir de la matrice bancaire opaque, parasite et risquée.

Si vous aimez, partagez !

Site du projet Nxt : https://nxt.org/