Alphas, bêtas, gammas, et marché libre

Merci à Olivier Delamarche pour m’avoir fait prendre conscience que le marché libre n’existe actuellement pas.


Le marché libre est un concept qui existe dans nos têtes, mais existe-t-il vraiment ? La plupart des êtres humains sont persuadés qu’il est possible d’influencer le marché, soit la somme de tous les comportements économiques. Ils pensent que l’intelligence humaine est capable de prendre en compte tous les facteurs influençant l’économie et de les manipuler afin de nous préserver de cycles trop violents.

milgramAinsi, la croyance est que l’humain est capable de plus d’intelligence que la nature, infiniment complexe. Ceux qui savent sont capables de gérer en modélisant le fonctionnement de l’économie. Mais qui peut affirmer un tel non-sens, et qui peut bien le croire ?

Le processus hiérarchique nécessite que certains individus se considèrent comme supérieurs, et d’autres comme inférieurs, ceci à différents niveaux. Qualifions ces deux groupes d’alpha et bêta.

Comme l’expérience de Milgram nous l’a démontré dans les années 60, la soumission à l’autorité est un fonctionnement naturel de l’être humain.

Il suffit donc d’une représentation suffisamment puissante de l’autorité pour que les bêtas commencent à répéter, comme des perroquets, ce que la hiérarchie a affirmé comme une vérité universelle, la ratifiant de fait puisqu’ils constituent la majorité de la population.

Là interviennent les gammas. Il s’agit d’individus suffisamment confiants pour remettre en question les affirmations d’individus alphas, par une approche critique et logique, souvent stratégique, basée sur les capacités du cerveau droit. Ils « sentent » que quelque chose ne va pas dans un raisonnement ou une affirmation, et cherchent à objectiver la chose.

Plus ils cherchent, plus les gammas se rendent compte qu’en réalité, ils ne perçoivent qu’une part minuscule du fonctionnement du monde, vu la complexité du système. Et, en plus, ils sont conscients que chaque individu perçoit sa propre réalité. Comment accepter dans ces conditions une affirmation forcément simpliste émise par un spécialiste faisant autorité ?

C’est pourquoi, dans le domaine économique, le gamma affirme qu’il ne sait rien, et s’en remet au marché libre. La somme de tous les comportements et sentiments permet la création d’un prix, qui dirigera les producteurs et consommateurs en fonction de leur intérêt propre. A long terme, cela ne peut qu’être vrai.

Ainsi, la plupart du temps, le marché libre n’existe pas, sauf dans des sphères restreintes constituées d’individus gamma organisés de manière décentralisée et collaborant sans structure hiérarchique. Le bitcoin est actuellement un bon exemple de marché libre, où les développeurs sont disséminés et disparates, où il n’existe aucune structure centrale pour décider d’une quelconque politique, et où l’offre et la demande est reine.

Le marché libre ne peut exister qu’entre entités structurées non-hiérarchiquement, et dénuées de complexes d’infériorité ou de supériorité. Cela le restreint à une part congrue de la population. Par conséquent, il ne peut exister au niveau macro-économique, n’a jamais existé, et n’existera jamais.

Si vous aimez, partagez sur les réseaux sociaux et/ou laissez un commentaire. Utilisez le formulaire de contact pour les commentaires en privé.

 

2 réflexions au sujet de « Alphas, bêtas, gammas, et marché libre »

  1. Bonjour Eric,

    Voila un article qui me conforte dans ma manière de penser depuis quelques années !
    Enfin quelqu’un d’autre qui fait la même analyse que moi…Donc je ne suis pas un “extraterrestre” comme le pensent certaines de mes relations et amis.D’ailleurs depuis quelque temps je ne parle plus de cela à personne.
    C’est donc avec un grand plaisir que je viens de lire cet article et voir que je ne suis pas le seul à penser ainsi. Merci beaucoup pour le soulagement que vous m’apportez! Car parfois j’avais des doutes sur mon état mental…
    Et que se multiplient les contrariens…
    Cordialement.

    • Bonjour,

      La solitude est le quotidien des personnes conscientes. Content que vous ayez réceptionné l’information exprimée entre les lignes.

      Cordiales salutations.
      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *