L’or et le bitcoin – refuges ?

Nous avons observé, ces dernières semaines, une invalidation de mon scénario concernant la corrélation entre l’or et le bitcoin. Je communiquais, le 4 septembre 2016 par la liste de distribution, que le bitcoin devait logiquement se comporter comme une valeur refuge et se corréler à l’or. Mon hypothèse était que le bitcoin, perçu comme une valeur refuge, préfigure les mouvements dans l’or, et les précède.

fromagesLe bitcoin s’est effectivement comporté comme un refuge durant la période des élections américaines, passant de 600 à 750 dollars US, alors que l’or a subi une correction drastique, passant sous la barre des 1’200 dollars US, ceci malgré la crise indienne. Nous n’avons donc pas de corrélation entre les deux monnaies.

bitcoin3mgold3mSimultanément, le bon du trésor US à 3 mois préfigure l’augmentation du taux directeur de la Fed, puisqu’il cote à un intérêt de 0.502%. L’augmentation des taux engendre une course vers le rendement, c’est pourquoi le dollar s’apprécie face aux autres devises. Le dollar index a touché un plus haut à 102.

taux3mdollarindex3mNous avons donc une situation où l’or se comporte à l’inverse du dollar US, alors que le bitcoin subit une demande plus élevée que le billet vert. La théorie affirmant que les commodités se comportent à l’inverse des devises dans lesquelles elles sont cotées n’a donc pas de fondement (si l’on considère le bitcoin comme une commodité).

Le Chicaco Mercantile Exchange a introduit un index du prix du bitcoin face au dollar US, ce qui laisse à penser que la création d’un marché à terme (contrats futures) sur le bitcoin est imminente. Les grandes institutions pourront alors négocier des promesses sur le bitcoin, sans forcément le posséder, à l’instar de l’or actuellement. Il sera intéressant d’observer si, après l’avènement de ces contrats, le comportement du prix change, et s’il se corrèle à celui de l’or.

Après l’augmentation des taux directeurs de la Fed en décembre, et si l’histoire se répète, nous devrions assister à une correction du marché des actions américaines, et un nouveau round « d’assouplissement quantitatif », inéluctable vu la politique d’investissement dans l’infrastructure annoncée par Donald Trump. Les métaux précieux devraient donc bénéficier d’une telle dilution de devise, de même que le bitcoin.

Il ne faut toutefois pas exclure, à court terme, une baisse encore plus conséquente desdits métaux. Actuellement, on assiste à un regain de pessimisme concernant l’or (certaines personnes vont même jusqu’à affirmer qu’il ne s’agit pas d’un actif !), ce qui nous donne un indice d’achat.

Rappelez-vous : l’or est un métal qui ne se corrode et ne se dégrade pas. Une pièce d’or sera toujours une pièce d’or dans 100 ans. Quant au bitcoin, il passera d’un actif spéculatif à un actif ayant une valeur d’usage au fur et à mesure qu’il sera adopté pour des transferts de valeur rapides et sûrs, sans intermédiaires.

Partagez si vous appréciez. Vos commentaires sont bienvenus.

Une réflexion au sujet de « L’or et le bitcoin – refuges ? »

  1. Bon analyse et merci pour ces informations , notamment en ce qui concerne l’évolution de cette nouvelle devise qui est le Bitcoin. Concernant l’or , partant du principe qu’il s’agit d’un actif “physique” et présent en quantité finie sur terre, je suis partisan de l’idée que son cours remontera de manière durable à moyen terme. Nous subissons, indépendamment de l abandon de l’étalon-or qui a prévalu ces dernières décennies, des crises sans précédent, que ce soit au niveau stratégique / militaire ou encore par rapport au choc des consciences liés à l’élection de Trump à la présidence, les incertitudes économiques ou les attaques terroristes. Une fois que toute cette poussière sera retombée , nous nous rendrons compte à ce moment du réel potentiel de ces devises. À bientôt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *