Une semaine pivot avant les fêtes

Après l’augmentation du taux directeur de la banque centrale américaine cette semaine, l’or et l’argent ont corrigé à la baisse face au dollar US. A court terme, le risque de correction à la baisse est élevé, c’est pourquoi il faudra surveiller le marché durant la semaine à venir.

Nous assistons à un flux de capitaux en direction du dollar US, ce qui a pour effet de faire augmenter sa valeur relativement aux autres devises. Le marché action est également à la hausse avec des plus hauts historiques dans les indices Dow Jones et S&P 500.

Les compagnies minières sont particulièrement exposées, vu l’effet de levier par rapport au cours du métal lui-même. A court terme, j’ai diminué mon exposition à ce secteur en vendant mes participations dans les producteurs de grande taille, et gardé les positions plus spéculatives. Il s’agissait d’éliminer le risque sur les plus grandes positions en encaissant une plus-value au passage.

Les chances de gains sont plus élevées sur les titres plus spéculatifs, toutefois les risques également. A court terme, il faut être prêt à encaisser des pertes provisoires élevées.

A long terme, un nouveau programme d’assouplissement quantitatif semble inéluctable, amenant une dévaluation du dollar, et par conséquent une appréciation des métaux précieux. A moins que les USA trouvent par miracle des acheteurs pour leur dette, sachant que les taux réels pour celle-ci sont proches de zéro.

Les taux en question incitent les acheteurs à la recherche de rendement à se tourner vers les actions, vu que ces dernières donnent un dividende plus élevé que les coupons des obligations. Le calcul est toutefois à courte vue, car les entreprises financent le versement de leur dividende en contractant de la dette. Lorsque les taux monteront, les dividendes fondront.

Nous observons également une différence élevée de prix entre les marchés or/argent de Londres et de Shangai. Les primes pour acheter une once de métal à Shangai sont d’environ 3% pour l’or, et plus de 10% pour l’argent. L’arbitrage qui devrait avoir lieu entre les deux marchés ne peut se réaliser facilement, car il faut déplacer de la matière physique, ce qui est évidemment moins simple que de transférer des contrats électroniques.

Nous y verrons plus clair au mois de janvier 2017 avec l’entrée à la maison blanche de Donald Trump. Soyons vigilants durant la période des fêtes, car tout peut arriver lorsque la population est focalisée sur les festivités et la détente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *