La crypto est morte, vive la crypto !

Après la correction sévère du mois de juillet dans le secteur des crypto-devises, les détracteurs sont sortis une énième fois du bois pour affirmer que le bitcoin, ainsi que les autres technologies basées sur la chaîne de blocs, étaient définitivement en phase d’effondrement. N’en déplaise aux adeptes d’Armageddon, les infrastructures et la technologie de la blockchain sont là pour durer, et changeront le monde.

À l’aune de la séparation de la chaîne bitcoin, on observe une forte résilience du prix du bitcoin face au dollar US, il se situe à nouveau presque au plus haut historique.

Car, en effet, un groupe de séparatistes mené par le pool de minage ViaBTC a décidé de faire schisme du bitcoin, pour créer une nouvelle devise appelée “bitcoin cash”, et vouée aux micro-transactions rapides et à moindre coût. L’objectif est de permettre des blocs plus gros et de ne pas implémenter Segwit (segregated witness).

Ce processus, appelé “fork”, est tout à fait normal dans un environnement de développement logiciel. Lorsqu’un groupe pense être plus fort et créer une majorité, il tente par conséquent sa chance et choisit la séparation.

Dès le 1er août, nous aurons donc deux chaînes issues de bitcoin. Quelles sont donc les mesures à prendre pour éviter des pertes ?

  1. Avant le 31 juillet au soir : garder ses bitcoins sous son contrôle, sur un portefeuille dont on maîtrise les clés privées : Trezor, electrum, ou breadwallet (entre autres) ;
  2. dès le 1er août, ATTENDRE et ne faire aucune transaction sur le bitcoin. Si l’on transfert du bitcoin (btc) durant la phase de séparation, il est possible que nous déplacions également du bitcoin cash (bcc) involontairement, et par conséquent le perdions ;
  3. Lorsque la séparation sera effective et qu’il n’y aura plus de risque de confusion entre les deux chaînes, nous serons (même si nous ne le voyons pas forcément) en possession de bitcoin (btc) et de bitcoin cash (bcc) ;
  4. Si nous souhaitons déplacer du bitcoin cash, nous pourrons soit nous connecter à un noeud bitcoin cash (breadwallet), soit récupérer un portefeuille au moyen du logiciel electrumcash (à venir) et notre phrase mnémonique (à 12 mots).

La capitalisation totale des deux devises devrait, si l’on en croit les expériences passées, être plus élevée que le bitcoin actuel qui se situe aux environs de 44 milliards de dollars. Si tel est le cas, les possesseurs de bitcoin actuel seront plus riches à partir du 1er août.

Ainsi, les prédicateurs d’une disparition apocalyptique du bitcoin auront manqué une opportunité. Il est incongru d’opposer l’écosystème de la blockchain, par essence entropique, c’est-à-dire qui se complexifie avec le temps, à un métal tel que l’or, qui est un des éléments les plus stables de la nature. Les deux ont des propriétés qui se complètent, et ne sont par conséquent pas en compétition.

L’or reste notre fond de portefeuille d’épargne, un actif ne constituant pas simultanément la dette de quelqu’un d’autre. En ce sens, il est sous notre contrôle.

Les crypto-devises, et plus généralement les technologies liées à la blockchain, constituent notre participation au nouveau monde, à la révolution numérique de 3e génération, après l’internet et les réseaux sociaux. Il s’agit de s’exposer à ce marché à raison d’un pourcentage faible du total de nos actifs, car c’est un secteur extrêmement spéculatif.

La chaîne de blocs va ramener de la souveraineté. Il permettra de redonner du pouvoir aux petits structures et aux individus, et changera profondément les comportements humains. En ce sens, le potentiel est donc énorme, car il s’agit d’une révolution politique.

Vous voulez en savoir plus sur les crypto-devises, et les opportunités liées à ce nouveau monde ? Le portefeuille proactif e-meute est là pour vous, en liant les approches fondamentale et technique. Passez dès maintenant à l’action pour grandir encore plus !

 

7 réflexions au sujet de « La crypto est morte, vive la crypto ! »

  1. Est-ce d’abord et avant tout un moyen de paiement – de préférence de, choses éthico-écolo-défendables ! – ou un instrument de spéculation ?

    • Il s’agit d’un moyen de paiement, d’un investissement ET d’une spéculation. Tous les actifs sont plus ou moins volatiles, et par conséquent outils de spéculation. Dans le cas d’espèce, la volatilité est forte, les spéculateurs amenant une liquidité élevée.

  2. Bonsoir Eric,

    Quels sites conseilles-tu pour l’achat des “petites cryptos devises” ?

    Quelle clef de stockage te semble la plus sécurisé et la plus simple pour la mise en oeuvre, Trezor ou Ledger ?

    Merci par avance

    Thierry

    • Hello Thierry,
      Le plus simple pour acheter des crypto-devises alternatives, c’est de les échanger contre du bitcoin via shapshift ou changelly.
      Concernant la sécurité, j’utilise Trezor car il s’agit d’une société américaine.
      Salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *